© All rights reserved. Powered by VLThemes.

Activités & Projets

La maison des jeunes est un lieu d’échanges et de rencontre où imaginer, décider et organiser des projets est encouragé, avec le soutient de notre équipes d’intervenant.e.s.

 

 

fleche-bas-01

La traditionnelle vente de sapins de la maison des jeunes est notre principale activité d’autofinancement. Grâce à elle, nous arrivons à amasser assez de sous pour engager un intervenant pour un an !

La revue Dinozart est un espace de diffusion dédié aux jeunes artistes en tout genre. En plus d’offrir une première expérience de publication professionnelle aux jeunes, la revue a pour objectif de mettre en valeur chacune des sphères artistiques expérimentées par les jeunes,

La Maison hantée est, depuis plusieurs années déjà, un incontournable de la soirée de l’Halloween. Le parcours animé est offert gratuitement aux visiteurs qui osent s’y aventurer.

Le corridor

«Le Corridor», c’est une petite galerie installée en plein centre de la maison des jeunes depuis 2016.
C’est une alternative physique à une publication dans la revue Dinozart. Les jeunes qui veulent y participer réfléchisse à leur concept d’exposition et peuvent dévoiler des oeuvres inédites qui resteront exposées sur une longue période de temps.

L’espace LGBTQ+ a été mis en place pour et par les jeunes de 12 à 18 ans pour qu’ils,lles et iels bénéficient d’un milieu de vie plus respectueux et inclusif face à la diversité sexuelle et de genre. il vise l’aménager, hors de l’école, d’un endroit plus sécuritaire,

La maison des jeunes a lancé un projet de prévention et d’intervention en lien avec les violences et l’exploitation sexuelle des jeunes. Ce projet ce décline en plusieurs volet: formation des intervenant.e.s, animation d’ateliers-discussions, soutient à l’intervention, accompagnement et référence, etc. 

Le projet de jardin collectif s’inscrit dans une démarche visant à réduire les inégalités sociales et les impacts de la précarité économique sur le développement des adolescent.e.s en mettant en place un filet de sécurité alimentaire pour nos jeunes.

Top